Bilan box-office 2017 : quand les blockbusters ne sont plus invincibles

L’étourdissante année 2017 touche à sa fin et les chiffres sont sans appel : les superhéros sont toujours là, mais les autres blockbusters qui ont tenté leur chance au cours de ces douze derniers mois se sont presque tous cassé les dents.

2. Les visages de l'année 2017
+

Philippe Lacheau, Julien Arruti et Tarek Boudali en France (Alibi.com & Epouse-moi mon pote)
Vin Diesel, Gal Gadot et Dwayne Johnson à l’international (Fast & Furious 8, xXx : Reactivated, Wonder Woman, Justice League, Baywatch, Jumanji)
Lire la suite

© StudioCanal / Universal Pictures / FAMEFLYNET / BESTIMAGE / 2016 Warner Bros. Ent. Alle Rechte vorbehalten.

L’année 2017 a réservé bien des surprises au box-office français, comme à l’international. De nombreux mastodontes cinématographiques attendus de longue date n’ont pas trouvé preneur, alors que de plus modestes projets ont été célébrés. L’heure du bilan a sonné pour ces douze mois de fréquentation des salles, riches en surprises pour l’industrie cinématographique mondiale.

BOX OFFICE FRANCE 2017 (chiffres arrêtés au mardi 26 décembre inclus)

Rang Film Distributeur Date de sortie Entrées (en spectateurs)

1
Moi, moche et méchant 3
Universal
5 juillet
5 637 548
2
RAID Dingue
Pathé
1er février
4 570 887
3
Valérian et la Cité des Mille Planètes
EuropaCorp
26 juillet
4 040 253
4
Star Wars – Les Derniers Jedi
Disney
13 décembre
4 025 594
5
Baby Boss
Fox
29 mars
3 859 719
6
Fast & Furious 8
Universal
12 avril
3 838 447
7
Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar
Disney
24 mai
3 675 668
8
Alibi.com
StudioCanal
15 février
3 581 581
9
La Belle et la Bête
Disney
22 mars
3 566 931
10
Tous en scène
Universal
25 janvier
3 526 954

Les Français toujours friands de comédies et de films d’animation

Avec Moi, Moche et Méchant 3 (en tête du top 10 pendant six mois), Baby Boss et Tous en scène, les Français confirment leur attrait pour les films d’animation, particulièrement séduisants pour le public familial. Visant stratégiquement les périodes de vacances scolaires, l’animation a encore de beaux jours devant elle dans l’hexagone. Moi, Moche et Méchant 3 s’offre d’ailleurs le luxe d’être le seul film de 2017 à franchir le cap symbolique des 5 millions d’entrées, le premier à réussir cet exploit depuis Rogue One – A Star Wars Story en 2016 et Star Wars – Le Réveil de la Force en 2015.

Le dernier Star Wars sur le podium

Star Wars, justement, a fait l’événement en cette fin 2017. Le dernier opus de la saga intergalactique, Les Derniers Jedi, a enregistré plus de 4 millions d’entrées en deux semaines d’exploitation et bouclera virtuellement l’année à la troisième place du classement, devant le Valérian et la Cité des mille planètes de Luc Besson. Les chiffres sont imposants mais néanmoins inférieurs à ceux du Réveil de la Force, qui avait totalisé 6,8 millions d’entrées sur la même période, alors que le spin-off Rogue One en avait cumulé 3,1 millions.

Malgré quelques échecs étonnants côté comédie (Gangsterdam, Les Nouvelles Aventures de Cendrillon, Mission Pays Basque), le rire made in France reste efficace. RAID Dingue et Alibi.com en sont les meilleurs représentants au box-office 2017. Rappelons que le succès d’Epouse-moi mon pote, en 18ème position, fait de Philippe Lacheau, Tarek Boudali & Julien Arruti le trio le plus lucratif de France en 2017.

Valérian trouve sa patrie

Le blockbuster de Luc Besson Valérian et la Cité des Mille Planètes, malgré son échec cinglant au box-office mondial, trouve une belle place dans notre classement national, avec plus de quatre millions d’entrées au compteur. Il tient même la dragée haute à de gros films américains comme le cinquième Pirates des Caraïbes, le huitième Fast & Furious ou l’adaptation du classique Disney La Belle et la Bête.

A noter enfin que le top 10 hexagonal comprend pas moins de sept films sortis en 3D, un chiffre qui fait mentir les pronostics selon lesquel le format n’avait pas d’avenir.

Edit du 2/01/2018 : Le Centre National du Cinéma vient de dévoiler ses premières estimations de la fréquentation de nos salles cette année : on relève notamment une progression de la part du cinéma français qui augmente de 2,6%  à 78 millions d’entrées “alors que celle des films américains diminue de 8,6% à 102 millions“. Les premières estimations s’élèvent à 209,2 millions d’entrées, “soit le 3ème plus haut niveau depuis 50 ans“, indique le CNC dans son communiqué. Des chiffres légèrement en baisse par rapport à 2016 (-1,8 %), mais le Centre rappelle qu’il s’agissait d’une année “particulièrement élevée“. 

La bande annonce de Moi, Moche et Méchant 3, plus gros succès de 2017 en France

Moi, Moche et Méchant 3 Bande-annonce (3) VO

Disney rachète officiellement la 21st Century Fox pour 66 milliards de dollars

 BOX OFFICE US 2017 (chiffres arrêtés au 26 décembre inclus)

Rang Film Studio Date de sortie Recettes (en dollars)

1
La Belle et la Bête
Disney
17 mars
504 014 165
2
Star Wars – Les Derniers Jedi
Disney
15 décembre
423 361 767
3
Wonder Woman
Warner
2 juin
412 563 408
4
Les Gardiens de la Galaxie 2
Disney
5 mai
389 813 101
5
Spider-Man: Homecoming
Disney
7 juillet
334 201 140
6
Ça
Warner
8 septembre
327 481 748
7
Thor: Ragnarok
Disney
3 novembre
309 784 671
8
Moi, moche et méchant 3
Universal
30 juin
264 624 300
9
Logan
Fox
3 mars
226 277 068
10
Fast & Furious 8
Universal
14 avril
225 764 765

Star Wars ou La Belle et la Bête ?

Deuxième du classement avec plus de 420 millions de dollars de recettes, Star Wars – Les Derniers Jedi obtiendra-t-il le titre de plus gros succès de l’année 2017 au box-office américain ? (Edit du 2/01/2018 : C’est fait ! Star Wars 8 est bel et bien le premier de l’année, et a franchit le milliard au box-office mondial) L’affaire devrait se jouer à quelques millions de billets verts entre le nouvel opus de la saga intergalactique et La Belle et la Bête. Si Les Derniers Jedi y parvient, il succédera à… Rogue One (532,1) en 2016 et Le Réveil de la Force (936,6) en 2015 ! La passe de trois ?

A noter qu’au niveau mondial, Les Derniers Jedi n’aura pas réussi la prouesse du Réveil de la Force de passer le milliard de dollars de recettes avant la fin de l’année. Il a cependant déjà totalisé plus de 870,2 millions de billets verts, ce qui signifie que ce n’est plus qu’une formalité, d’autant qu’il n’est pas encore sorti en Chine (3 janvier).

Disney, Universal et Warner : la Trinité hollywoodienne

Alors que Warner et Universal franchissent le cap des 5 milliards de dollars encaissés en 2017, Disney fait mieux en passant la barre des 6 milliards… pour la deuxième année consécutive (il devient le premier studio de l’histoire à dépasser cette marque à deux reprises) ! Tout va donc pour le mieux pour Disney, qui s’est par ailleurs offert le luxe, en cette fin d’année, de racheter la major Fox.

Suite à ce rachat, on imagine que Disney va pouvoir élargir encore son très lucratif Marvel Cinematic Universe en y incluant désormais les X-Men et leurs spin-offs (Deadpool en tête). Il faut donc s’attendre à des chiffres plus gigantesques encore au terme des années à venir.

L’echec du blockbuster en 2017 : la fin d’un modèle économique ?

Cette année, la plus “petite” depuis 2014 avec une chute des recettes de 2,7% par rapport à 2016, devait célébrer le retour de grandes franchises qui n’ont jamais faibli : Pirates des Caraïbes, Transformers, La Planète des Singes… Pourtant, 2017 accumule les “épisodes de trop”. Le public n’était pas non plus au rendez-vous pour d’énormes productions très attendues, comme Ghost In The Shell, Le Roi Arthur, Power Rangers ou encore La Momie.

C’en est probablement fini de vouloir adapter des mangas célèbres en live-action ou de vouloir rebooter le Dark Universe des Universal Monsters. Quelques franchises pourraient aussi déposer le bilan ou capitaliser sur leurs spin-offs, comme le film sur Bumblebee qui se charge de prolonger la saga Transformers.

Globalement, les films de superhéros demeurent tout de même des valeurs sûres, à la malheureuse exception de la Justice League.

La méthode Jason Blum toujours gagnante

Cette année plus que jamais, Jason Blum a confirmé le succès de sa recette : produire des films d’épouvante à petit budget qui assurent leur rentabilité. Ainsi, Happy Birthdead et Split remboursent entre 25 et 30 fois leur budget de production. Mais ce n’est rien à côté du sensationnel succès surprise de l’année : Get Out, qui transforme ses 4,5 millions de dollars de budget en plus de 254 millions de dollars au box-office mondial, multipliant sa mise de départ par 56 !

Jordan Peele nous parle de Get Out, son succès surprise de 2017

Get Out : "Tous mes films préférés relèvent du commentaire social"

DANS LE RESTE DU MONDE

Les cinématographies indienne et chinoise trouvent leur film record en 2017 avec Baahubali 2: La conclusion et Wolf Warrior 2. Ce dernier réussit même l’exploit de rafler la cinquième position du box-office mondial, snobant Les Gardiens de la Galaxie 2, Thor: Ragnarok et Wonder Woman !

Pays Film Nationalité du film Recettes (en millions de dollars)

Allemagne
Fack ju Göhte 3
Allemagne
59 931 142
Australie
La Belle et la Bête
USA
36 309 005
Belgique
Moi, moche et méchant 3
USA
6 658 997
Brésil
Fast & Furious 8
USA
41 851 227
Chine
Wolf Warrior 2
Chine
854 248 869
Grande-Bretagne
La Belle et la Bête
USA
90 542 359
Inde
Baahubali 2: La conclusion
Inde
78 155 758
Italie
La Belle et la Bête
USA
22 689 495
Mexique
Coco
USA
57 252 479
Russie
Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar
USA
40 816 754
Turquie
Recep Ivedik 5
Turquie
24 368 421

Ci-dessous des images de “Wolf Warrior 2”, le plus gros succès chinois de tous les temps

Wolf Warrior 2 Bande-annonce VO

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *