Dans les coulisses des matinales de radio: Patrick Cohen tient le choc!

La matinale en radio est l’équivalent du prime time à la télévision: la tranche horaire la plus importante de la journée, celle qui draine un maximum d’auditeurs. Gala.fr vous propose de partir à la découverte de ces émissions et de ceux qui les animent, les matinaliers, journalistes et chroniqueurs. Première radio à nous avoir ouvert ses portes: France Inter.

A tout seigneur, tout honneur. Nous inaugurons notre série de reportages dans les matinales de radio avec la plus suivie, celle de France Inter, et avec le journaliste le plus écouté de France, Patrick Cohen. Il anime tous les jours la tranche 7h-9h avec une session d’information qui permet aux lève-tôt de tout connaître des dernières informations, mais aussi de les analyser et de les décrypter.

Click Here: Newcastle United Shop

Ce jeudi 20 septembre, l’actualité est principalement occupée par l’affaire des caricatures de Mahomet publiées dans Charlie Hebdo. Le sujet est traité en profondeur par les journalistes, mais fait également l’objet des chroniques de Thomas Legrand et Bernard Guetta, et surtout, d’un large débat en fin de matinale, entre Gilles Kepel, professeur à Sciences Po, Abdelwahab Meddeb, écrivain tunisien, et Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo spécialiste du droit de la presse. Une discussion, vive et animée comme toutes celles qui abordent ce sujet sensible, commencée dans les couloirs de la radio, avant même que les participants n’entrent en studio, et qui s’est poursuivie à la sortie.

A l’heure où Paris s’éveille (il est cinq heures), la régie de France Inter est une ruche. Les journalistes, techniciens et chroniqueurs vont et viennent, échangent, se coordonnent, mais sans stress apparent, sans énervement. Même lorsque l’invité politique de Pascal Clark annonce qu’il est coincé dans les embouteillages et qu’il sera en retard. Un bouchon tellement énorme que Razzy Hammadi ne parviendra même pas jusqu’aux locaux de France Inter et qu’il répondra aux questions de la journaliste depuis sa voiture.

Le reste de la tranche 7h-9h est rythmée par des chroniques et des séquences plus légères, musicale avec Didier Varrod, ou comique avec Ben. Un enchaînement mené d’une main de maître par Patrick Cohen qui entame sa troisième saison aux commandes de la matinale. Les deux heures de direct passent à la vitesse de la lumière, même si on ne perçoit pas celle du jour. A 9h, dehors, sans qu’on s’en soit rendu compte, le soleil s’est levé. Il fait jour désormais, les autres émissions débutent, l’équipe du 7h-9h se quitte après un court débriefing. Il faut déjà préparer l’émission du lendemain…

Zlatan Ibrahimovic a des problèmes de loyer

En fin de semaine dernière, on apprenait que Zlatan Ibrahimovic avait enfin trouvé un pied-à-terre à Paris, un appartement situé dans la très cossue villa Montmorency, à l’ouest de Paris. C’était sans compter sur le propriétaire qui, apprenant l’identité de son futur locataire, a décidé d’augmenter le loyer demandé. Trop, visiblement pour le joueur du PSG qui a préféré renoncer à s’installer dans le voisinage du couple Sarkozy et de Mylène Farmer.

Ce n’est un scoop pour personne, Paris est touchée par la flambée de l’immobilier. Difficile aujourd’hui de se trouver un appartement convenable ou même un studio à un prix raisonnable. Zlatan Ibrahimovic, nouveau parisien, vient d’en faire la cruelle expérience. Transféré cet été au PSG pour un montant record, on parle de 20 millions d’euros, le joueur suédois cherchait un pied-à-terre pour l’accueillir avec sa famille, sa femme Héléna et leurs deux enfants. Vendredi on apprenait qu’il s’était trouvé un appartement dans la luxueuse villa Montmorency, cette ruelle privée du XVIe arrondissement où vivent le couple Sarkozy dans l’hôtel particulier qu’y possède Carla Bruni, mais aussi Mylène Farmer, Alain Afflelou ou encore les tout jeunes parents Arnaud Lagardère et Jade Foret.

Sauf qu’en découvrant qui allait occuper son appartement, et surtout le montant de son salaire mensuel, le propriétaire s’est montré un peu trop gourmand et a augmenté le prix du loyer. Une décision qui n’a plu à Zlatan Ibrahimovic. Certes il touche 9 millions d’euros net par an, soit 750000 mensuels. Largement de quoi payer n’importe lequel des loyers, mais l’attaquant du PSG en a fait une question de principe. Donc exit la villa Montmorency qui se trouvait pourtant à 10 mn à pied du Parc des Princes. Retour à la case hôtel pour Ibrahimovic, l’Intercontinental dans le quartier de l’Opéra.

Il a profité dimanche d’une interview accordée à Téléfoot pour passer une annonce, affirmant «vous pouvez m’aider, mais n’essayez pas de m’arnaquer». Alors si cela tente quelqu’un de d’avoir Zlatan Ibrahimovic comme locataire, n’hésitez pas. Il y a peut-être moyen d’obtenir au passage quelques places dans la tribune présidentielle du Parc des Princes…

Claude Pinoteau est mort

Son agent a annoncé ce samedi la mort de Claude Pinoteau, la veille à Neuilly-sur-Seine: le cinéaste français, avait 87 ans.

On lui doit notamment La Gifle (1974) et La Boum (1980), qui ont révélé respectivement Isabelle Adjani et Sophie Marceau. Claude Pinoteau est mort vendredi, à l’âge de 87 ans, a annoncé son agent chez Artmedia.

Le fils du régisseur Lucien Pinoteau était né le 25 mai 1925 à Boulogne-Billancourt. Il avait commencé sa carrière -dès 1939– comme accessoiriste et régisseur lui aussi, puis débuté en tant qu’assistant, notamment, de Jean Cocteau, Henri Verneuil ou encore Claude Lelouch. En 1972, son premier long-métrage, Le silencieux, mettait en scène Lino Ventura, qui fut de nouveau à l’affiche de La gifle, deux ans plus tard, aux côtés de Annie Girardot et de celle qui est encore une inconnue à l’époque, Isabelle Adjani.

Il découvrira une autre charmante brune, Sophie Marceau, star de La Boum, puis de L’Etudiante, en 1987. Depuis lors, il n’avait réalisé qu’une poignée de longs-métrages, dont Les palmes de monsieur Schutz en 1997.

Sur Twitter, Claude Lelouch lui a déjà rendu hommage: « C’était un frère. Un homme d’une bonté et d’une générosité incroyable. Doté d’un grand talent. Je suis très affecté. » La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a pour sa part salué « l’un des réalisateurs les plus doués de sa génération, aussi bien dans le registre policier que dans celui de la comédie de mœurs, dans l’art de nouer et de dénouer les fils des intrigues les plus haletantes comme dans celui de faire un portrait juste, amusé, lucide et bienveillant de ses contemporains ».

Click Here: kanken kids cheap

Omar Sy cherche la paix à Hollywood

Dans une interview accordée à Télé2Semaines, Omar Sy raconte son ascension vers la gloire, sa nouvelle vie à l’américaine et ses projets.

Acteur césarisé et couronné de succès, Omar Sy est aussi un homme et un père de famille responsable. Difficile d’allier toutes ces facettes de sa vie quand on évolue dans le milieu du cinéma. C’est entre les lignes, ce qu’explique l’ancien confrère de Fred Testot dans sa première interview depuis son déménagement à Los Angeles.

«Je me suis installé ici pour trouver la paix parce que, à Paris, ça devenait, comment dire… très agité». Grâce (ou à cause) du succès d’Intouchables, le quotidien d’Omar Sy est effectivement devenu bien différent. L’acteur n’est plus seulement le chouchou des téléspectateurs du Grand journal mais il a été propulsé au rang de superstar bankable. À Télé2Semaines, il confie avoir retrouvé de petits plaisirs comme «aller faire les courses au supermarché, tranquillement». Son «American dream» à lui consiste donc à vivre normalement, «petit déjeuner, déjeuner, dîner, dormir, passer du temps en famille et bronzer!», comme monsieur tout-le monde.

Mais dans la Cité des anges, les rêves d’Omar Sy ne sont pas éteints et il ne se «ferme aucune porte même s’il n’y a pas d’empressement». Pas question pour lui de «tourner un film américain juste pour faire bien sur le CV». L’acteur changera peut-être d’avis si la chance sourit à Intouchables lors de la prochaine cérémonie des Oscars. Comme Jean Dujardin, qui tourne actuellement sous la direction de Martin Scorcese, Omar Sy se laissera peut-être séduire par les sirènes des studios hollywoodiens.

Pour l’instant, l’Intouchable garde le cap vers la France. Depuis sa villa, il coécrit une nouvelle comédie avec son fidèle comparse du SAV, Fred Testot. Un film qu’il espère «tourner avant la fin de l’année». Et quand il ne fait pas les courses au supermarché, ou n’est pas en pleine lecture d’un scénario, Omar Sy découvre la grande Amérique, de New York à Las Vegas comme le laisse comprendre sa meilleure moitié, Hélène, depuis son compte Instagram…

Click Here: cheap Cowboys jersey

Natalie Portman, girlfriend blonde et sexy de Michael Fassbender

Alors que les informations sur les prochains films du très mystérieux Terrence Malick – 4 en tout prévus pour la fin 2012 et 2013– filtrent au compte-gouttes, les premières photographies de ses tournages commencent à percer sur la Toile. Et c’est une Natalie Portman blonde et sexy que l’on surprend à goûter les lèvres du non moins attirant Michael Fassbender.

Le blond va bien à la jeune mariée Natalie Portman. Une courte scène du film Closer, en 2004, où la brune s’emperruque pour jouer une piquante strip-teaseuse en avait déjà donné un aperçu. Terrence Malick n’a donc pas hésité à demander à Natalie de passer par la case coloration pour incarner la jeune femme impliquée dans un des deux triangles amoureux qui devraient se croiser dans son prochain film, encore à l’état d’ébauche puisqu’encore modestement intitulé «projet Terrence Malick».

Le tournage a néanmoins déjà débuté et les premiers clichés divulgués par le site Just Jared fascinent puisqu’on y aperçoit l’actrice tenir la main puis déposer un baiser sur les lèvres du so sexy Michael Fassbender. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les deux acteurs, qui font partie des plus doués de leur génération, savent se prêter au jeu des amoureux… Espérons que Benjamin Millepied, le mari depuis début août de Natalie, et la pulpeuse Nicole Beharie, la partenaire à l’écran de l’acteur allemand dans Shame, devenue depuis sa compagne, n’en prendront pas ombrage!

Click Here: cheap all stars rugby jersey

En attendant un titre pour ce dernier bébé de Malick, devenu assez boulimique de projets depuis qu’il a obtenu la Palme d’or à Cannes l’an passé avec Tree of Life, on pourra découvrir son prochain film en salles, To The Wonder et son casting 5 étoiles (Rachel McAdams, Rachel Weisz, Ben Affleck, Javier Bardem figurent parmi les recrues) d’ici à la fin de l’année.

Kristen Stewart et Robert Pattinson, réunis au concert de Prince

Dur de lutter contre les paparazzi. Si Kristen Stewart et Robert Pattinson semblent encore un peu naïfs à tenter de leur cacher leur récente réconciliation, ils pourront retrouver, comme tout le monde, les clichés les montrant côte à côté dans un taxi, au sortir d’un concert de Prince jeudi dans la nuit.

Dans la planète people, nul n’ignore que les jeux de cache-cache avec les paparazzi ne durent jamais bien longtemps. Difficile donc pour Kristen Stewart et Robert Pattinson, séparés pendant tout l’été suite de l’incartade de la jeune femme, 22 ans, avec un autre joli brun, de laisser leurs sentiments doucement reprendre leur cours, comme ils le souhaiteraient pourtant. En effet, de dîner entre amis communs chez lesquels ils se retrouvent discrètement en concert tous les deux –celui de Prince au Sayers Club d’Hollywood jeudi soir-, leur histoire d’amour semble bel et bien avoir repris de son souffle d’antan.

On parlerait même d’épousailles, la solution que le malheureux Robert en mal d’inspiration aurait trouvé pour définitivement enferrer sa jeune petite amie, un brin volage… Un mariage que ne semble pas vraiment prêt à recommander un ami du couple qui s’est épanché au site People: «Il y a encore beaucoup à faire et des problèmes de confiance», mais «Kristen est prête à affronter tout ça, quels que soient les efforts que cela demande».

Mais si R-Patz et la jolie Kristen semblent mobiliser une énergie certaine à ne pas se montrer ensemble, ils ne pourront pourtant démentir que, quel que soit le stade exact de leur relation, plus on parlera d’eux, et mieux ce sera! Car il ne faut pas oublier qu’ils sont actuellement en pleine promotion du nouveau volet de Twilight, Twilight, chapitre IV: Révélation (partie 2). Qui devrait d’ailleurs les réunir tous les deux sur le même tapis rouge pour l’avant-première du film le 12 novembre prochain. On a hâte!

Click Here: Cheap France Rugby Jersey

Rita Ora entre dans le clan Kardashian

La famille Kardashian s’agrandit! Le petit frère Rob, et sa petite amie Rita Ora ont officialisé leur love story…sur Twitter.

Kim Kardashian, qui se demandait ce week-end si elle devait ou non se teindre les cheveux en blond, aurait-elle piqué cette idée à sa belle soeur? En effet, la petite amie de Robert Kardashian Junior n’est autre que la très peroxydée Rita Ora. Le tout-Hollywood le savait déjà mais la jeune chanteuse britano-kosovarde et le fils héritier de l’avocat d’O.J. Simpsons ont pris leur temps. Fait rare dans le show-business où les relations se font et se font publiquement à la vitesse d’un tweet.

Robert Kardashian Jr a donc posté depuis son compte officiel deux photos le mettant en scène avec sa douce. Pas d’équivoque possible au vu du baiser qu’ils s’échangent sur l’une de ces photos. On estime le début de leur idylle secrète au mois de juillet dernier.

Click Here: liverpool mens jersey

Avec Rita Ora, le dernier héritier de l’empire K se rapproche plus de l’univers hype dans lequel a déjà plongé son aînée. Et ça n’est d’ailleurs pas vraiment un hasard si Robert Kardashian fréquente la jeune interprète de R.I.P. La blondinette, à mi chemin entre M.I.A et Rihanna, n’est autre que la nouvelle petite protégée de Jay-Z, le meilleur ami de Kanye West, lui-même en couple avec Kim Kardashian. Vous suivez?

Une belle opération pour l’héritière callipyge qui peine à se faire accepter par les amis de Kanye et en particulier par l’époux de Beyoncé. Rita Ora, qui vient tout juste de sortir son album éponyme, s’offre par la même occasion une belle exposition médiatique au bras de Robert Kardashian.

Katie Holmes, « Je me vois toujours comme une femme du Mid-West »

Katie Holmes semble bel et bien partie pour un retour en source. Sous les feux de la rampe pendant son mariage avec la star Tom Cruise, son récent divorce lui permet de renouer avec la simplicité renversante de la candide Joey Potter qu’elle incarnait dans la série Dawson.

Les mois post-rupture sont ceux de toutes les remises en question. Et la jeune femme a beau s’appeler Katie Holmes, elle ne déroge pas pour autant à cette règle. Depuis son divorce d’avec Tom Cruise le 29 juin dernier, elle semble prendre un malin plaisir à renouer avec sa vie d’antan. Exit la vie de luxe, donc, Katie, 33 ans, insiste dans une interview au New York Times qu’elle n’est pas si glamour que ça, au fond. «Je me vois toujours comme une femme du Mid-West», déclare la jeune femme originaire de Toledo, dans l’Ohio, en pleine promotion de Dead Accounts, la pièce qu’elle jouera à Broadway à partir du 29 novembre prochain. Et d’ajouter, «Je veux dire, j’ai un cubitainer chez moi…j’aime bien. Et c’est beaucoup plus facile à ouvrir.»

Katie Holmes profite de son divorce et de sa nouvelle vie de célibataire pour entamer un retour aux sources. Première étape, les retrouvailles avec sa famille: pendant l’été, elle est allée rendre visite à sa famille à Toledo, occasion pour son père avocat d’offrir tous les soirs à sa fille et à sa petite-fille des glaces. Le Times rapporte que l’actrice s’émerveillait alors comme une enfant de la découverte d’un nouveau parfum, «Spouse Like a House» (caramel et vanille avec des morceaux de breztels recouverts de chocolat), avant d’«évacuer les calories en allant courir dans les parcs avoisinant la maison de son enfance».

Deuxième étape, la multiplication des projets.Et c’est donc sur les planches, dans la pièce Dead Accounts, qu’on retrouvera bientôt l’actrice qui incarne Lorna, une femme éduquée dans la religion catholique au sein d’une grande famille de l’Ohio. Un rôle de «vraie mère poule» qui «nous demande toujours comment nous allons», confie son partenaire Norbert Leo Butz. «Je suis comme Lorna dans le sens que ce sont mes valeurs qui me montrent instinctivement le chemin à suivre. «C’est bizarre», ou «peut-être un message qu’elle m’envoie», confie-t-elle, ajoutant qu’elle recherche au quotidien les avis de sa famille: «Par moment, je vis des choses tellement incroyables dans ma vie que je dois demander à quelqu’un comment réagir. Avec mes frères et sœurs, nous passons notre vie au téléphone à nous demander: «Oh mon dieu, qu’est-ce que tu en penses? Qu’est-ce que pense maman? Et papa?». Et nous agissons en fonction.»

Peu à peu, Katie Holmes sort donc de son cocon doré. Mais pas totalement: la jeune actrice est toujours locataire d’un précieux appartement à 12 500$ (9 835 euros) mensuels.

Click Here: liverpool mens jersey

Photos- Carla Bruni-Sarkozy, tout pour la musique

La marque française Parrot s’est associée au programme Musique pour tous de la fondation Carla Bruni-Sarkozy. En échange, la première dame prête son image à la griffe high-tech.

Quand Beth Ditto rencontre Carla Bruni-Sarkozy. Aussi improbable que cela puisse paraître, la chanteuse de punk-pop et l’ex première dame se retrouvent unies pour une même marque. Le spécialiste mondial du «périphérique sans fils pour téléphones mobiles» réalise une belle opération en accueillant ces deux égéries de choix dans son écurie.

Click Here: liverpool mens jersey

Dès demain en France et à partir du 19 novembre aux Etats-Unis, Beth Ditto et Carla Bruni s’afficheront donc sur les murs et dans les pages des magazines, un casque autour du cou. L’épouse de Nicolas Sarkozy retrouve ici son premier métier de mannequin tout en l’associant à sa passion dévorante pour la musique. Sur le cliché en noir et blanc réalisé par Jean-Baptiste Mondino et choisi par Parrot, impossible de résister au regard de biche de Carla Bruni, délicatement balayé par une mèche de cheveux au vent. Mais elle, c’est au «casque audio le plus avancé au monde» qu’elle n’a pu dire non. Les deux gros écouteurs qu’elle porte à son cou sont sûrement la plus belle parure qu’elle n’est jamais imaginée.

Comme Carla Bruni, Beth Ditto a fait de cet objet high-tech son nouveau joujou préféré. Contrairement à l’ex résidente de l’Elysée, la chanteuse de Gossip s’est amusée à prendre la pose, casque en bouche. Chez Parrot on se félicite de cette diversité d’égéries. Henri Seydoux, le président et fondateur de la marque précise que «Femmes de musique, femmes libres et femmes de style, Beth Ditto et Carla Bruni ont toutes deux accepté de prêter leur image pour la campagne de publicité du casque Parrot Zik, et nous en sommes très fiers».

Jennifer Aniston, elle se dévergonde pour Justin

Sexy! On n’aurait jamais cru qu’elle troquerait son style bcbg pour une allure si olé olé. Par amour, elle ose enfin. A 43 ans, il était temps.

Mazette, il n’y a donc vraiment plus de saison! Quasiment décolletée jusqu’au nombril, Jennifer Aniston, vêtue de son fourreau noir signé Tom Ford, a fait se retourner plus d’une tête lors du gala du Los Angeles County Museum of Art, le 27 octobre dernier. Une audace vestimentaire à prendre comme un manifeste de révolution dans sa penderie. Fini les camaïeus de beige, gris et blanc, les coupes conservatrices et le charme discret du bon chic bon genre, assurances du zéro faute de goût, mais aussi du zéro prise de risque. Depuis quelques semaines, Jen, la narcissique complexée par une maman qui ne lui répéta jamais assez qu’elle la trouvait belle, l’obsédée du poil et du bourrelet disgracieux, l’éternelle victime de la vie, des hommes et des médias, n’hésite plus à faire exploser le baromètre de la sexy attitude.

Jupes au-dessus du genou, robes fendues, bustiers pigeonnants… Sa silhouette bronzée, privée de matières grasses et tonifiée par des heures et des heures d’exercice physique, se dévoile. Les scientifiques plaideront les effets du réchauffement climatique, les psys évoqueront une crise de la quarantaine. Louons l’influence de son fiancé, Justin Theroux, ténébreux beau gosse bardé de tatouages, adepte du cuir et copain avec les papes de la branchitude comme le photographe Terry Richardson. Car ce garçon est un pro du style, moins tenté par les valeurs sûres que par la hype. Formé par son ex, Heidi Bivens, créatrice de costumes pour des films et des clips vidéos, il guette la tendance et traque les «metteurs en beauté» du moment. Pour Jen, trop longtemps abonnée au chic classique de Valentino, Donna Karan, Calvin Klein ou Michael Kors, il n’aurait ni plus ni moins appointé la styliste Kate Young, ancienne assistante d’Anna Wintour, directrice du Vogue US. Sa mission : rendre l’ex-héroïne de Friends moins prévisible, plus edgy… bref, lâchons le mot : plus désirable.

Un véritable chantier, tant la voisine de palier préférée des Américains redoutait le moindre changement comme troquer ses vernis à ongle pastel pour une laque rouge pétant… Mais Kate Young sait y faire. Depuis huit ans, elle œuvre pour Nathalie Portman. Elle a également contribué à l’engouement d’Hollywood pour des jeunes créateurs pointus comme Alexander Wang, Derek Lam, Phillip Lim ou Proenza Schouler. Justin Theroux a déniché la Che Guevara du chiffon. La révolution ne serait pas que vestimentaire… Non contente d’interpréter une prostituée – parlez d’un changement de registre – dans son prochain film, We’re the Millers, Jennifer pimenterait ses soirées avec Justin par une lecture appliquée, avec travaux pratiques, de Cinquante nuances de Grey De là à parader avec un collier clouté et un martinet dans les pince-fesses mondains de L.A… Ce changement-là, ce n’est peut-être pas encore pour maintenant.

Click Here: liverpool mens jersey